Qu’est-ce qu’un CMS ?

  1. Définition
  2. Quels sont les avantages d’un CMS ?
  3. Quel CMS choisir ?
  4. Le choix d’un CMS
  5. Les CMS gratuits
  6. Les CMS sans Base De Données
  7. Conclusion

Définition

L’acronyme CMS signifie Content Management System, ce qui donne en français Système de Gestion de Contenu. Derrière cet acronyme un peu générique se cache en réalité un système clé en main qui vous permet créer, modifier, supprimer du contenu. Il peut s’agir de texte ou de média (photos, vidéos, …).

Quels sont les avantages d’un CMS ?

Les atouts à l’utilisation sont nombreux. Contrairement à un site statique, un utilisateur ayant les droits appropriés peut gérer du contenu directement depuis le site, sans passer par un éditeur web.

L’utilisateur se connecte au backoffice ou page d’administration depuis laquelle il peut gérer l’ensemble du site, exemple :

  • Créer des articles
  • Ajouter des photos
  • Ajouter ou supprimer des utilisateurs
  • Modifier la charte graphique du site
  • Ajouter ou supprimer des modules

Généralement, un CMS utilise un SGBD (Système de Gestion de Base  de Données). Les plus utilisés car libres sont MySQL, PostgreSQL et MariaDB.  Toutefois, les plus grandes infrastructures utiliseront davantage des SGBD propriétaires à l’instar de Oracle ou Microsoft SQL Server.

Le SGBD sert à stocker toutes les informations saisies depuis votre backoffice, tels que vos articles, les identifiants des utilisateurs du site,…

Il est à noter que certains CMS n’utilisent pas de Base De Données pour stocker les informations, on parle alors de CMS sans BDD. Ils stockent alors les informations dans un fichier txt, xml ou json.

Quel CMS choisir ?

Il existe pléthore de CMS, des payants et des gratuits. Notez que le fait qu’ils soient payants n’est pas toujours un gage de qualité. Le critère le plus important avant de choisir un CMS est de savoir s’il est régulièrement mis à jour et s’il possède une communauté d’utilisateurs importante.

En effet, plus la communauté d’utilisateurs est importante, plus les éventuels bugs seront détectés et corrigés. Ne vous leurrez pas, le programme parfait n’existe pas, il y aura toujours des bugs et des failles de sécurité à corriger, d’où l’importance d’avoir accès au code source et que ce dernier soit libre de droits.

Le choix d’un CMS

Cela dépend réellement de votre projet. Si vous souhaitez un site vitrine, un blog, une agence immobilière, un portail communautaire, un forum, un wiki, un site de formation…

Il y a des CMS pour à peu près toutes les demandes, mais certains ont réussi à se tailler la part du lion en déclinant leur utilisation première, c’est le cas de WordPress.

WordPress le CMS n° 1

A ses débuts WordPress était un CMS de blog avec les fonctionnalités suivantes :

  • Créer, modifier, supprimer des articles
  • Créer, modifier, supprimer des catégories (pour les articles)
  • Créer, modifier, supprimer des pages (utilisé pour du contenu statique)
  • Créer, modifier, supprimer des liens
  • Créer, modifier, supprimer des photos
  • Ajouter ou supprimer des plugins (permet d’ajouter ou supprimer des fonctionnalités)
  • Ajouter ou supprimer des thèmes (permet de modifier en quelques clics l’apparence du site)

Aujourd’hui WordPress, peut tout aussi s’utiliser comme :

Comme vous pouvez le constater les possibilités sont multiples et la liste est loin d’être exhaustives.

Les CMS gratuits

Si WordPress est le plus populaire, il n’est pas forcément le meilleur dans tous les domaines, et il peut-être judicieux de choisir un CMS dédié à la nature de votre projet.

Les blogs

WordPress : Le CMS le plus utilisé sur toile représente en 2019 plus d’un tiers des sites en ligne.

DotClear : Véritable challenger made in France, il n’en est pas moins un sérieux concurrent.  

Blogger : La célèbre plateforme rachetée par Google vous permet de créer des blogs avec le sous-domaine blogspot.com mais également d’y attacher votre propre nom de domaine.

Les boutiques en ligne

Prestashop : L’un d’un rare CMS e-Commerce développé par des français. Présente l’avantage d’être intégralement en français avec une large communauté francophone et un support en français. Il équipe  à ce jour environ 4% des sites de e-Commerce.

OpenCart : A l’instar de Prestashop, il permet de gérer tous les aspects d’une boutique en ligne,  gestion des stocks, promotions, marketing, paiement en ligne… Il équipe  à ce jour environ 4% des sites de e-Commerce.

WooCommerce : Il ne s’agit pas d’un CMS, mais d’un plugin (un module) de WordPress. Il permet de d’ajouter votre blog toutes les fonctionnalités d’une boutique en ligne. Il est à ce jour la solution gratuite la plus utilisée pour les sites de e-Commerce avec plus 25% d’utilisateurs.

Magento : Destiné principalement à des sites de grande envergures, il permet notamment la gestion de sous-boutiques. Magento est plus difficile à appréhender et plus gourmand en ressources. Mais il est un must du e-Commerce. Il représente 13% des sites de e-Commerce.

Source statistiques : https://trends.builtwith.com/shop

Les forums

phpBB : Il est l’un des plus populaires et compte des millions d’utilisateurs. Il fut longtemps la référence, jusqu’à l’arrivée de vBulletin et XenForo qui sont quant à eux payants.

Vanilla Forums : Il est aujourd’hui le deuxième CMS gratuit dédié aux forums juste derrière phpBB. Il est spécialement conçu pour les petites communautés souhaitant s’élargir et bien optimisé pour le référencement sur les moteurs de recherche.

FluxBB : Il également très populaire malgré un ralentissement des fréquences de MAJ. Il a le mérite d’être très simple à aborder et à mettre en œuvre.

bbPress : Il ne s’agit pas d’un CMS, mais d’un plugin (un module) de WordPress. Il permet de d’ajouter votre blog toutes les fonctionnalités d’un forum.  Cela vous permet depuis une seule interface de gérer votre blog et votre forum.

Les portails

Le portail regroupe presque toutes les fonctionnalités citées précédemment : blog, forum, faq… C’est l’outil idéal pour les sites communautaires.

Joomla : C’est l’un des plus connus. De nombreuses fois primé, il permet de créer des sites très complet. Attention toutefois à ne pas abuser des modules supplémentaires, cela peut vite devenir une usine à gaz.

Drupal : Drupal permet tout comme joomla de créer un portail avec de nombreuses fonctionnalités. A noter qu’il est nativement Friendly-SEO, cela signifie que les développeurs ont attaché une importance particulière au fait que le CMS soit bien lu par les moteurs de recherche.

Xoops : Xoops peut convenir pour tous types de projets. Que ce soit pour la création de site web dynamique, pour un intranet ou extranet. Il possède de nombreux modules qui permettront d’assurer une bonne interactivité avec les utilisateurs.

Les CMS sans Base De Données

Comme je l’ai évoqué plus haut, il existe une catégorie de CMS qui fonctionne sans base de données. L’avantage d’avoir un CMS sans Base De Données c’est qu’il est plus facile à migrer et généralement bien plus simple à paramétrer.

En revanche il n’est pas tout le temps adapter au projet les plus ambitieux, mais convient largement dans l’utilisation d’un site vitrine, d’un site personnel ou d’un petit portail.

Zwii : Développé par un français, ce CMS sans BDD propose la plupart des fonctionnalités attendues par un CMS : formulaire, news, galerie photos, multi-utilisateurs. De plus, il est 100% responsive, c’est-à-dire qu’il s’adapte aussi bien sur ordinateur, tablette et smartphone. Paramètre extrêmement important car pris en compte par Google pour son classement.

99ko CMS : Il tient son nom de la volonté du développeur de créer un CMS qui pesait moins de 100ko. Aujourd’hui ce n’est plus tout à fait le cas, car il pèse 150 Ko, ce qui reste toujours extrêmement léger.  A titre de comparaison, l’archive de WordPress pèse 13 Mo soit 13 000 Ko. 99ko CMS est principalement destiné à l’usage de petits sites avec quelques fonctionnalités de base.

PluXML : Autre CMS développé par des Français. Il propose toutes les fonctionnalités d’un CMS avec BDD. Il peut notamment être installé sur une clé USB, idéal pour vos présentations en interne ou chez des clients. Tout comme Zwii il est 100% responsive et optimisé pour le référencement notamment grâce à son système de réécriture d’URL.

Conclusion

Il existe de nombreux CMS, impossible de tous les citer, d’autant plus que nouveaux voient le jour régulièrement. J’aurai voulu vous parler du CMS GRAV que j’affectionne particulièrement mais qui s’adresse davantage à public d’experts.

Les quelques CMS cités ci-dessus sont non seulement gratuits, mais ils possèdent tous une importante communauté et sont régulièrement mis à jour. Ce sont les critères les plus importants à retenir sur le choix d’un CMS.

Laisser un commentaire